L’isolement : une crise sociale exacerbée par la COVID-19 au Japon

Par Victoria Charpentier

Selon le ministère de la Santé japonais, le nombre de malades atteints du coronavirus en convalescence à domicile a largement augmenté en janvier 2021, pendant la troisième vague de contamination, dépassant 30 000 personnes le 16 janvier, soit près du double du début de l’année, contre environ 15 000 patients hospitalisés1. Environ un tiers se trouvait dans la région métropolitaine de Tôkyô. Il est ainsi difficile pour le personnel soignant de suivre l’évolution des symptômes des malades et de leur apporter les soins appropriés si leur état s’aggrave. On a ainsi pu voir des cas où des malades sont morts chez eux, et si certains avaient été testés positifs avant leur mort, d’autres n’avaient même pas été dépistés2. Bien qu’exceptionnelle, cette situation touche majoritairement les personnes âgées, qui sont les plus isolées socialement et les plus susceptibles de mourir seules chez elles.

Le Japon doit faire face à un triste constat : alors que plus d’un quart de sa population a plus de 65 ans, environ sept millions de séniors vivent isolées3. Avec la crise sanitaire actuelle, il s’agit d’un enjeu majeur pour le pays, qui doit aider cette catégorie à risque. Les restrictions sanitaires empêchent parfois les soignants de rendre visite à ces personnes plus vulnérables chez elles pour s’enquérir de leur situation, de leur état mental et physique. De plus, nombreuses sont celles vivant dans les zones les plus reculées, avec moins d’accès aux soins que dans les grandes villes. Selon une étude datant de septembre 2020, soit à la fin de la deuxième vague, déjà 70% des personnes interrogées, âgées de 65 ans et plus, avaient le sentiment d’avoir moins d’occasions de socialiser ou de participer à des activités communautaires, passant plus de temps chez elles4. Des financements ont été débloqués et les responsables de la santé tentent de rester en contact avec elles par téléphone, car contrairement à la jeune génération, celles-ci n’ont pas l’habitude d’utiliser les nouveaux moyens de communications qui pourraient pourtant les aider dans cette période difficile5.

Cet isolement a ainsi exacerbé le phénomène dit des kodokushi 孤独死6, c’est-à-dire des « morts solitaires ». Ce terme est employé depuis les années 1980, lorsqu’on a recensé plusieurs cas de personnes retrouvées mortes après une longue période7. Le manque d’échanges et de liens sociaux détériore la santé mentale de manière générale, menant parfois jusqu’au suicide, dont le taux a ainsi augmenté en 2020 au Japon, soit la première fois en 11 ans8. Il concerne tous les âges, que ce soient les personnes âgées ou les plus jeunes. Pour essayer d’y remédier, le Premier ministre Yoshihide Suga a désigné le 12 février Tetsushi Sakamoto comme « ministre de la Solitude »9. Cette initiative, associée à la vaccination massive, pourra peut-être aider les personnes les plus isolées, à commencer par les plus âgées, à retrouver une vie sociale si essentielle.

Notes

  1. https://asia.nikkei.com/Spotlight/Coronavirus/30-000-Japanese-stuck-at-home-with-COVID-as-hospital-beds-short
  2. https://www.japantimes.co.jp/news/2021/02/13/national/outside-hospitals-deaths/
  3. Cela représente environ 23% de sa population. On parle d’isolement lorsqu’une personne vit seule ou est en situation d’isolement relationnel. https://www.thestar.com.my/lifestyle/living/2020/07/31/covid-19-outbreak-causes-growing-concern-for-millions-of-elderly-folk-who-live-alone
  4. https://www.japantimes.co.jp/news/2020/09/23/national/science-health/elderly-loneliness-coronavirus/
  5. https://www.thestar.com.my/lifestyle/living/2020/07/31/covid-19-outbreak-causes-growing-concern-for-millions-of-elderly-folk-who-live-alone
  6. On retrouve également les termes de koritsushi 孤立死 ou dokkyoshi 独居死.
  7. https://www3.nhk.or.jp/lnews/okinawa/20210304/5090013382.html
  8. https://www.asahi.com/articles/ASP1Q6479P1QUCLV00J.html
  9. https://www.lecho.be/opinions/lu-ailleurs/un-ministre-de-la-solitude-pour-endiguer-les-suicides-au-japon/10284739.html

Bibliographie


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.