Lancement de la campagne de vaccination : quelle est l’opinion publique ?

Par Victoria Charpentier

La campagne de vaccination contre la COVID-19 qui a débuté en février 2021 au Japon progresse lentement : alors que le gouvernement a pour objectif la vaccination de 3 millions de personnels soignants d’ici mi-mars, on dénombre seulement 28 530 vaccinations effectuées en date du 26 février 20211. En France, on compte déjà 4,48 millions vaccinations depuis le début de la campagne lancée fin décembre dernier. Bien que le Japon ait été moins touché par le virus, la mise en place effective du projet de vaccination a été critiqué pour son retard. Après celle du personnel soignant et des populations les plus à risque comme les personnes âgées, la vaccination devrait se généraliser à toute la population à partir de juillet. Cependant, le vaccin n’étant pas obligatoire, la question de l’opinion publique se pose. Selon une étude récente du Lancet2, le Japon est un des pays dont le taux de confiance envers les vaccins est le plus bas au monde : moins de 30% des personnes étaient « tout à fait d’accord » pour dire que les vaccins étaient sûrs, importants et efficaces, contre au moins 50% aux Etats-Unis. Un récent sondage réalisé par la chaîne publique japonaise NHK3 a révélé que 36% des interrogés ont déclaré qu’ils ne voulaient pas se faire vacciner contre la COVID-194. Un autre sondage, réalisé auprès de 423 personnes âgées, a montré que 43% d’entre elles n’étaient pas sûrs de vouloir être vaccinées et 15% étaient totalement contre5. Outre le manque de confiance dans l’efficacité du vaccin, la peur de potentiels effets secondaires est souvent citée pour expliquer cette méfiance.

Plusieurs raisons peuvent être trouvées pour expliquer cette attitude envers la vaccination. De manière générale, la population a toujours été méfiante par rapport aux effets secondaires des vaccins, comme ce fut le cas par exemple pour celui contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, dont on pensait, sans lien avéré, qu’ils provoquaient des taux élevés de méningite aseptique au début des années 90. Ainsi, les taux d’incidence des maladies qu’on pourrait éviter par la vaccination telles que l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle restent plus élevés au Japon que dans d’autres pays développés6. En 1992, une décision de justice a rendu le gouvernement responsable de tout effet indésirable lié aux vaccins7. Deux ans plus tard, le gouvernement a révisé une loi supprimant la vaccination obligatoire. Selon le Dr. Yuho Horikoshi, un expert des maladies infectieuses, tout cela entraîna un « vide vaccinal » et aucun vaccin n’a été approuvé au Japon pendant environ 15 ans8. En 2013, le vaccin contre le papillomavirus a également été l’objet de controverses ; on suspectait qu’il entrainait des effets indésirables et il a ainsi été retiré du programme de vaccination gouvernemental. Sans qu’il y ait véritablement de courant « antivax » au Japon, une partie de la population reste méfiante. Si le gouvernement veut mener à bien sa campagne de vaccination selon les objectifs fixés, il faudra sans doute convaincre davantage la population.

Notes

  1. https://www3.nhk.or.jp/news/special/coronavirus/vaccine/
  2. https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2931558-0
  3. https://www3.nhk.or.jp/news/html/20201214/k10012763501000.html?utm_int=news-new_contents_list-items_074
  4. https://www.bloombergquint.com/onweb/a-bitter-vaccine-history-means-hurdles-for-japan-s-covid-fight
  5. https://www.japantimes.co.jp/news/2021/02/27/national/older-japanese-vaccine-concerns/
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4300546/
  7. https://www.bloombergquint.com/onweb/a-bitter-vaccine-history-means-hurdles-for-japan-s-covid-fight
  8. https://edition.cnn.com/2021/02/26/asia/japan-covid-vaccination-program-intl-hnk-dst/index.html

Bibliographie

Statistiques et sondages

  • « Liste d’informations sur le vaccin du coronavirus – Nombre de vaccinations au Japon » 新型コロナ ワクチン情報一覧 – 日本国内の接種回数, NHK, actualisé en continu Consulté le 28/02/2021 : https://www3.nhk.or.jp/news/special/coronavirus/vaccine/
  • « Mapping global trends in vaccine confidence and investigating barriers to vaccine uptake: a large-scale retrospective temporal modelling study », The Lancet, 10 septembre 2020 Consulté le 28/02/2021 : https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2931558-0
  • Sondages de la NHK, « 菅内閣「支持する」42% 先月より14ポイント下落 NHK世論調査 », NHK, 14 décembre 2020 Consulté le 28/02/2021 : https://www3.nhk.or.jp/news/html/20201214/k10012763501000.html?utm_int=news-new_contents_list-items_074

Articles de journaux

  • « A Bitter Vaccine History Means Hurdles for Japan’s Covid Fight », Lisa Du, Grace Hang, Bloomberg Quint, 23 décembre 2020 Consulté le 28/02/2021 : https://www.bloombergquint.com/onweb/a-bitter-vaccine-history-means-hurdles-for-japan-s-covid-fight
  • « Survey shows many of Japan’s seniors are undecided about COVID-19 vaccines », The Japan Times, 27 février 2021 Consulté le 28/02/2021 : https://www.japantimes.co.jp/news/2021/02/27/national/older-japanese-vaccine-concerns/
  • « Why Japan took so long to start Covid-19 vaccinations, even with the Olympics looming », Blake Essig, CNN, 28 février 2021 Consulté le 28/02/2021 : https://edition.cnn.com/2021/02/26/asia/japan-covid-vaccination-program-intl-hnk-dst/index.html

Article scientifique

  • KUWABARA Norimitsu, CHING Michael S L., A review of factors affecting vaccine preventable disease in Japan, Hawai’i journal of medicine & public health: a journal of Asia Pacific Medicine & Public Health vol. 73,12, 2014, pp. 376-81.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.