Black Tidings: Recevoir ou acheter les J.O. ?

Par Lauren Quilès

Malgré l’image de neutralité que promeuvent les Jeux olympiques, ces derniers ne sont pas épargnés par la corruption. Déjà, en 1999, plusieurs membres du Comité international olympique (CIO), ont été révoqués pour cause de malversations financières afin que la ville de Salt Lake City accueille les J.O. d’hiver en 2002. En 2017, The Guardian révèle une affaire de corruption quant au choix de Tôkyô comme ville d’accueil pour les Jeux de 2020. Lire la suite

Uchi-Soto : pont ou démarcation ?

Par Sonny Bardot

Comment introduire les notions de uchi 内 et soto 外 sans être caricatural ou, à l’inverse, sans s’éterniser sur les nuances que le concept exige d’expliquer ? Il est évidemment question d’une barrière séparant ce qui nous semble familier (uchi, soit « l’intérieur ») de ce qui nous est étranger (soto, soit « l’extérieur ») [1]. Elle est synonyme de frontière mais elle permet aussi cohérence entre les groupes. Lire la suite

Tôkyô 2020 : Faites vos Jeux !

Par Nathan Naïb

Le 15 décembre 2016, la Chambre des représentants (shûgi-in 衆議院) a approuvé le projet de loi sur les casinos (kajino hôan カジノ法案), malgré les protestations de l’opposition, notamment du Parti démocrate (minshintô 民進党) de Murata Renhô 村田蓮舫 qui a déclaré que les casinos « nuiront à la dignité nationale ». Lire la suite

Les médailles des J.O. 2020 : du kokutai recyclé ?

Par Nathan Naïb

Jeudi 16 février 2017 était organisée à Tôkyô une collecte de vieux téléphones portables dans le cadre des projets environnementaux des Jeux olympiques de Tôkyô 2020. Pour l’occasion, la gouverneure de Tôkyô, Koike Yuriko 小池百合子, est venue elle-même montrer l’exemple en faisant don de son téléphone. Lire la suite

Les medias pro-J. O. seraient-ils les porte-paroles du nationalisme japonais ?

Par Suzuki Kenzô

Nombreux sont les journalistes ainsi que les hyôronka 評論家 [1] à avoir exprimé un avis négatif depuis que Tôkyô a été désignée comme ville hôte des J.O. de 2020. Leur point de vue est souvent perçu comme de gauche ou libéraliste. Parmi ces derniers, Saitô Minako, s’est exprimée à ce sujet sur son blog, en proposant un compte-rendu de trois livres. Deux de ces livres concernent les effets économiques négatifs des J.O. Lire la suite

Au-delà du nationalisme : Les Jeux olympiques et les tentatives japonaises de communication internationale

Par Suzuki Kenzô

Les Jeux olympiques, auxquels on fait souvent référence comme le festival de la paix, ont été commencés pour établir l’idée du « véritable internationalisme » par baron de Coubertin (1863-1937). Pourtant, on a parfois bénéficié de cet événement sportif aussi pour le nationalisme ou l’idéologie comme à Berlin en 1936, à Moscou en 1980 et Los Angeles en 1984. Autrement dit, les JO devraient être idéalement une réalisation du multiculturalisme, mais sont en réalité souvent empreints de nationalisme. Dans cette perspective, comment s’organise concrètement la communication autour des JO de 2020 ? Lire la suite

Omotenashi, le principal défaut de l’hospitalité à la japonaise ?

Par Sonny Bardot

Sur toutes les lèvres depuis que Takigawa Christel 滝川クリステル l’a utilisé pour promouvoir Tôkyô comme ville d’accueil des Jeux olympiques de 2020, omotenashi serait (sic) un sens profond de l’hospitalité irréprochable, désintéressée, « ancestrale » et inhérente à la société japonaise. Lire la suite

Jeudis du Japon, Iwasaki Yôko, le 09 mars 2017

« What is Kôdô? The Traditional Japanese art of scents and synesthesia »

Conférence de Mme Iwasaki Yôko (Kyôto Saga University of Arts), dans le cadre du cycle de conférences Les Jeudis du Japon (CEJ – antenne de Toulouse), le 09 mars 2017.

La conférence sera suivie d’un atelier découverte « à l’écoute du parfum » (kô o kiku)

Lire la suite